Le vote Brexit – l’UE doit agir pour améliorer le sort des travailleurs

EtucCommentant les résultats du référendum britannique sur l’appartenance à l’UE, Luca Visentini, Secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES), a déclaré :

 « C’est un jour sombre pour l’Europe et pour la Grande-Bretagne. Il doit tirer la sonnette d’alarme à l’UE afin qu’elle offre de meilleures perspectives aux travailleurs. »

« Il règne une grande désillusion au sein de l’Europe, pas seulement au Royaume-Uni. L’austérité, la réduction des dépenses publiques, le chômage, l’échec du gouvernement de répondre aux besoins des gens, l’incapacité de l’UE d’agir communément a rendu les gens hostiles à l’UE.  Les travailleurs veulent une UE qui améliore résolument leurs conditions de vie. »

« L’UE doit veiller à ce que ce jour ne marque pas le début de l’éclatement de l’Europe, et ne porte atteinte aux emplois et aux droits des travailleurs. » 

« L’Union européenne doit faire en sorte de profiter à nouveau aux travailleurs, de créer une société plus juste et plus égalitaire et d’investir dans des emplois de qualité, des services publics performants et de véritables opportunités pour les jeunes. »

« La CES s’allie au TUC pour dire que les travailleurs britanniques ne doivent pas payer le prix du Brexit. »

« La CES continuera, et plus encore, à se battre pour une Europe plus sociale et plus juste. »

Pour consulter le communiqué de presse du TUC (uniquement en anglais) : https://www.tuc.org.uk/international-issues/europe/eu-referendum/working-people-must-not-pay-price-leaving-eu-says-tuc

Ce contenu a été publié dans EuropAgora, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.